Brèves de la semaine #18

De bonnes surprises cette semaine, puisqu’à côté de futures sorties asiatiques inattendues, le festival Deauville Asie a dévoilé une programmation alignant des titres bien recommandables qui, pour une fois, peuvent valoir un déplacement.

# PROCHAINEMENT

Des titres asiatiques inattendus à sortir courant 2012 dans les bacs français, grâce au travail du petit éditeur indépendant Spectrum Films.

Préparez-vous donc à découvrir Adrift in Tokyo de Satoshi Miki, c’est une balade mélancolico-absurde à travers Tokyo, rythmée par des rencontres farfelues. Autre genre avec Pure Asia, un drame indé japonais considéré par certains comme l’un des pires films 2011, et pour d’autres comme une bonne surprise. Enfin, le drame Black Blood, un coup de coeur, revient une crise sanitaire grave dans les campagnes Chinoises (via HKM).

# DEAUVILLE ASIA

Une semaine avant l’ouverture des festivités, et voici donc la programmation complète du festival asiatique de Deauville, qui se déroulera du 7 au 11 Mars 2012. La sélection affiche quelques titres inédits plus ou moins attendus & en phase avec l’actualité ! Notamment, le Himizu de Sono, une adaptation live d’un manga noir dans le Japon d’après Mars 2011 – à sortir en import anglais courant Août 2012, le thriller thaï Headshot de Pen-ek – dans les salles françaises cet été, et la comédie/drame surprenant Saya Zamurai de Hitoshi Matsumoto – annoncé au cinéma en Mai.

De même du côté d’une section Action Asia alléchante, avec la chasse à l’homme de War of the Arrows, la fresque épique Taïwanaise Seediq Bale dans sa version courte, du film de sabre érudit avec Sword Identity ou encore Wu Xia – présenté ici dans son montage Cannois (1h56min). Ainsi que le film d’action The Raid.

Si vous ne pouvez pas assister à l’évènement, sachez que ces films sortiront tous dans le courant de l’année, soit en France, soit en import. Loin d’une découverte en salle, certes, mais ça reste accessible. À défaut de pouvoir y être, AsiaFilm.FR vous proposera un point sur l’évènement dans les prochaines brèves.

Avec ou sans Cannes, Donnie Yen reste coincé dans la case DTV (chez TF1 Vidéo)

# AU TEMPLE DE…

Shaolin de Benny Chan squatte quelques minutes du petit écran avec cette chronique de Yannick Dahan. Qui est particulièrement corrosif à l’égard du réalisateur Hong Kongais…

# ET VICE ET VERSA

Un compte-rendu du discret festival de Vésoul, évènement avec une orientation regard sur les petites cinématographies d’Asie variées, diverses et le plus souvent méconnues d’un public. Cette année, le festival programmait entre autres une rétrospective complète des oeuvres du Japonais Kore-Eda & du franco-vietnamien Tran Anh Hung, ainsi qu’un focus sur le cinéma du Kazakhstan.

Et au cas où le nom de Vésoul peine à intriguer les curieux, un court reportage TV présentant l’ambiance familiale & chaleureuse d’un petit festival à la conscience ouverte sur le monde.



comments powered by Disqus