Reconnaissance, ignorance et mépris…

La tribune du dimanche ;

# Plus connu pour ses films barrés (Symbol), le cinéaste Hitoshi Matsumoto est doucement en train de percer sur la scène internationale. Le festival de Locarno lui rendra un hommage cet été, et projettera par la même occasion son dernier film, Scabbard Samurai (regardez la B.A) qui s’annonce propice à cette reconnaissance. À suivre, Matsumoto a reçu une “offre incroyable” en provenance d’Hollywood, les détails prochainement.

# Pour info, Takeshi Kitano réalisera bien Outrage 2, dont la production reprendra début 2012 pour une sortie cinéma envisagée pour l’automne. Kitano avait stoppé le projet suite aux catastrophes du printemps dernier.

# Côté sorties DVD/Blu-ray, tout d’abord, le polar HK signé Dante Lam, Fire of Conscience (critique), est annoncé chez nous pour le 7 Septembre 2011. Ensuite, le blockbuster nippon Gantz, au commencement (critique) sera finalement un DTV prévu pour le 28 Septembre 2011 (le second opus sortira un peu plus tard).

# Diffusion TV, le documentaire Miwa, à la recherche du lézard noir est programmé sur Cine+ Club – voir les horaires. C’est le portrait d’une icone japonaise, qui revient sur ses rapports avec le monde du cinéma et le milieu artistique, ayant croisé Fukasaku, Mishima, Terayama ou encore Miyazaki. Il est aussi question de son homosexualité. C’est à voir.

# Le journaliste français spécialisé Frédéric Ambroisine est en train de mettre en ligne plusieurs entretiens inédits avec des figures du cinéma asiatique. C’est à lire par là.

# Enfin, sachez qu’en 2011, les blagues en mode tching-tchong font encore le bonheur de certains journalistes ciné télé, un peu beaucoup déboussolés lorsqu’il s’agit de sortir de la zone confortable du traitement superficiel d’une actualité americano-européenne. Comme en témoigne cette chronique du film Legend of the Fist (critique), un DTV asiatique soigneusement moqué (le tout étant légèrement sauvé par quelques pics, cf. le passage sur Cannes, de la part d’un Dahan qui est actuellement l’un des rares journalistes ciné à sortir des sentiers battus à la TV).

En illustration, l’affiche US d’Outrage
(Merci Quentin & Raidboy)



comments powered by Disqus