Coup d’oeil sur Dead Leaves

Premier film au poste de réalisateur du talentueux Hiroyuki Imaishi, Dead Leaves est un condensé d’action faisant du 100 à l’heure quasiment sans temps mort. Pour autant, et paradoxalement, la dynamique visuelle du film est parfois très plate, très statique. Faut dire que visionner le film après un Speed Racer n’était pas forcément le meilleur moyen de mettre à l’honneur le travail d’Imaishi.

# EN MODE SATURÉ

Tant au niveau du style graphique que de l’action, Dead Leaves est teinté d’une influence occidentale, tendance comics survoltés. Avec des traits carrés, épais, un ombrage très marqué (les couleurs sombres semblent dominantes). Ou encore ces onomatopées et autres effets de collisions qui, couplés à un montage très rapide, participent à (l’illusion de) la dynamique de l’ensemble.

En fait, autant d’éléments qui viennent saturer le champ visuel au point de “forcer” l’action. Jusqu’à donner l’impression d’aplatir/écraser le travail des perspectives (déformations & le rallongement des traits) qui est censé suggérer un profondeur de champ – tout comme le jeu habituel des fonds roulants & lignes de fuite.

Ce qui fait apparaître au même niveau les “feuilles” de celluloid utilisées pour l’animation. D’où un sentiment d’étouffement, avec une impression de suffoquer dans ce cadre ultra-chargé (émotionnellement peu impliquant) ?

Quand je parle d’une “dynamique plate”, j’entends l’idée de “plat”, “d’écrasé”, d’absence de relief (rien à voir avec l’insignifiance donc). À un certain degré, l’idée pourrait rejoindre le concept de Superflat. Je suis pas fan de l’association, parce que ce concept reste vague, mais surtout parce qu’un dessin flat (ou plat) peut avoir du relief : l’animation permet de créer l’illusion de dimensions (c’est l’un des enjeux du film des Wachowskis).

Or, je trouve que Dead Leaves est précisement un exemple d’animation plat sans dimension, écrasée par une saturation d’effets visuels. Un film qui pré-figure la série Panty & Stocking, on y retrouvera le même esprit provocateur avec une action moins étouffante, moins plate (mais tout aussi dénuée d’émotion).



comments powered by Disqus