Panty & Stocking à la conquête du monde


Remède contre la grisaille de l’automne, Panty & Stocking, nouvelle série du père de Gurren Lagann dont la diffusion TV a commencé. Retour sur un 1er épisode prometteur.

Bizarrement, la série ne semble pas avoir suscité beaucoup d’attente jusqu’à maintenant. La faute, peut-être, à un graphisme et une histoire rappelant trop les cartoons américains comme les Supers Nanas, oeuvre du pourtant génial Tartakovsky. Où quand les japonais sont influencés par une culture populaire qu’ils ont eux-mêmes influencé (intéressant comme cycle)

Mais Panty & Stocking, ce serait plutôt une version trash ridiculisant l’étiquette “Cool Japan” avec des héroines incarnant les fantasmes du moment, la belle blonde et la gothique… mais sans romantisme ou fan-service, l’une étant une salope accomplie qui s’amuse avec le 1er venu, quand l’autre dévore quasi-obsessionnellement des sucreries (la douceur, c’est trokawaii).

Côté histoire, c’est très simple, nos 2 anges sont chapeautées par un révérend afro, et sont les uniques êtres à pouvoir protéger la terre d’une horde de fantômes. Ce qui nous amène à l’une des bonnes surprises : les scènes d’action.

En moins de 20 min, on retrouve un Imaishi en pleine forme, c’est ultra dynamique, ça va dans tous les sens avec une superbe fluidité, en intégrant carrément les onomatopées au coeur de l’action (ça change des ligne de fuite abstraites). Je reparlerai forcément de la réalisation plus en détails.

Le tout est rythmé par des petites séquences bien marrantes moquant certains trucs japonais (genre la politesse forcée client/employé), avec un ton général très libre, très fun, très sympa. Et puis bon, une série qui commence par un écran titre rendant hommage à l’esprit yakuza d’un Fukasaku, c’est plutôt classe.

En l’absence d’une histoire touchante, Panty & Stocking ressemble à un gros doigt d’honneur punk adressé à une industrie figée, un espèce d’électron libre en expérimentation constante. Vraiment hâte de voir la suite.

http://www.youtube.com/watch?v=FtpBLQM9Xn4



comments powered by Disqus